fbpx
Sélectionner une page

Quel est le vocabulaire couramment utilisé dans les paris sportifs ?

par | Août 18, 2018 |

VOICI UN LEXIQUE NON EXHAUSTIF CONCERNANT LES PARIS SPORTIFS

 

– Value : Une value c’est quand vous estimez qu’une cote est sur-estimée par le bookmaker. C’est à dire que pour vous la cote devrait être ajustée en dessous de ce qu’elle est présentée. Cela peut-être de quelques points 0.05 à plusieurs dizaines 0.20-0.40 rarement plus.

– Money-Managment : Le money-managment c’est la gestion de votre capital. Quand vous avez estimé l’argent que vous voulez engager dans les paris sportifs vous élaborez votre gestion de bankroll. Il est toujours conseillé que votre unité de piise sera équivalente à 1% de votre capital. Ainsi 2 unités équivaut à 2%. Il est fortement déconseillé de miser plus de 5% de votre capital pour un seul pari, c’est ce qu’on appelle, la mise max.

– bad run : Un bad run est une succession de mauvais pronostics. C’est une série noire qui arrive inévitablement dans la vie d’un parieur et généralement une fois par an. Il n’ y a pas de nombre précis pour définir un bad run mais c’est généralement quand vous perdez plus de 5 ou 10% de votre bankroll. La difficulté avec un bad run c’est de rester imperturbable face à ces nombreux revers.

– ROI : Return on Investment autrement dire, retour sur investissement. C’est la statistique la plus importante pour un tipster. C’est un marqueur en pourcentage du bénéfice fait par rapport aux sommes engagées. Le calcule se fait en divisant le profit total par le totale des sommes misées, le resultat s’obtient en pourcentage et traduit de la rentabilité ou non d’un tipster. Généralement un ROI très correct se situe autour des 10%, mais pour des évènements à plus long terme comme les paris long terme cette statistique peut monter bien plus haut car le nombre de paris est généralement moindre.

– ARJEL : Autorité de Régulation des Jeux En Ligne. Autorité française qui gère tous les bookmakers français.

– HORS ARJEL : Se dit des bookmakers étrangers qui ne sont pas régulés par l’ARJEL. La fiscalité française fait donc que le Payout étranger est plus élevé quand France, c’est à dire que la comission du bookmaker français est plus forte que les bookmakers étrangers.

– PAYOUT : Le payout c’est le retour aux joueurs gagnants. Cela correspond, en pourcentage à la somme restituée aux joueurs gagnants. Il est d’environ 85% en France et 95% à l’étranger ce qui signifie que la comission du bookmaker est d’environ 15% en France.

– LAY : Le Lay est un type de pronostic peut répendu en France mais très fréquents sur les bookmakers hors ARJEL, cela permet de parier le fait qu’un évènement ne se réalisera pas. (ex : parier le fait que Liverpool ne gagnera pas la PL 2019 ou parier que le Real ne fera pas le quadruplé en Champions League…)

Ajout féquent…